Langue
Devises : €

Qualité des chapeaux panama

Les différentes qualités des chapeaux panama - Les facteurs déterminants.

La finesse du tissage d'un chapeau Panama :

L’élément le plus important, quand on juge de la qualité d’un chapeau Panama c'est la finesse du tissage. C’est en regardant de près qu’on s’aperçoit de la finesse du diamètre des pailles. Si celles-ci sont fines, le nombre de mailles au centimètre carré sera plus important. Ce nombre détermine la qualité générale d’un chapeau. Il faut savoir qu’à chaque élévation par deux de ce facteur de qualité correspond une augmentation par quatre du travail requis. C’est aussi la raison pour laquelle un chapeau de grande qualité requiert bien plus de temps. Un Cuenca de base peut prendre jusqu’à un minimum de 3 jours pour être manufacturé alors qu’un Montecristi de bonne qualité peut aisément prendre 2 mois.

Actuellement, il n’existe malheureusement pas de système de mesure standardisé et chaque importateur a sa propre unité de mesure si bien que le grade 12 de l’un signifiera un tout autre résultat que le grade 12 d’un autre. Il en va de même pour les dérivés tels que Fino, Fino fino ou Super Fino.

Bien que la finesse du tissage soit le facteur de base le plus important pour déterminer la qualité de fabrication et de finition, il faut également prendre en compte la qualité même du tissage ainsi que la couleur de la paille.

 

Couleur de la paille du chapeau :

Pour ce qui est de la couleur de la paille, elle varie d’un chapeau à l’autre car la couleur de base de la paille utilisée varie également. C’est pour cela qu’on trouve des teintes plus ou moins foncées. Ce qui compte réellement c’est encore une fois l’homogénéité de la couleur sur toute la surface. Si on trouve des zones ou la teinte est très visiblement différente, il est évident que la qualité générale s’en ressent. Néanmoins il est parfaitement normal de détecter des variations très légères dans la teinte de base des fibres, et en observant les mailles de près on peut même remarquer des lignes grises ou rougeâtres.

 

Les anneaux ou “Vueltas” :

On peut comparer des chapeaux et leur qualité respective en les orientant vers une source de lumière afin de mieux apercevoir le nombre d’anneaux ou de couronnes différents qui furent nécessaires à l’assemblage du chapeau. Ces « vueltas » apparaissent quand de nouvelles bandes de pailles sont rajoutée au tissage. Cela signifie qu’un nombre plus important de ces vueltas signifie un tissage plus fin et plus serré

Le Panama le moins cher sur le marché est probablement le Cuenca à 3 vueltas. Un Montecristi à bas prix en contient 8 tandis qu’un excellent modèle peut en contenir environ 25.

 Comment reconnaître un vrai panama - Les anneaux ou “Vueltas”

La méthode Montecristi Cuenta pour mesure de la finesse du tissage :

Le nombre de mailles au centimètre carré reste l'indice le plus pertinent pour juger de la finition d'un chapeau de Panama. Il existe une manière vraisemblablement plus objective pour la mesure de la finesse connue sous le nom de système de la fondation Montecristi ou encore : Montecristi Cuenta.

Ce système consiste en un décompte du nombre exact de mailles par centimètre carré de la surface du chapeau. On mesure tout d’abord le nombre de tisses verticales d’un centimètre carré désigné, puis on compte le nombre de tisses horizontales sur ce même centimètre avant de les multiplier ensemble pour obtenir la cuenta Montecristi. C’est ainsi que par exemple 20 tisses horizontales multipliées par 25 verticales donne une cuenta Montecristi de 500.

Certes cette méthode est laborieuse, mais c’est aujourd’hui la seule capable de comparer objectivement la finesse des chapeaux. Toutes les autres méthodes sont beaucoup plus aléatoires et subjectives.