Langue
Devises : €

Chapeau

Les chapeaux homme, pour un look impeccable

Le chapeau ? C'est l'accessoire de mode indispensable aux hommes ! Printemps, été, hiver, automne : les chapeaux s'adaptent à chaque saison pour toujours sortir couvert. Vous trouverez dans notre rubrique de chapeaux pour hommes mais aussi souvent porté par les femmes. Venez découvrir plus de 1000 modèles de grandes marques.

 
    1420 produit(s)
    Trier par prix

    Chapeaux homme - Boutique de chapeaux

    Le chapeau est un incontournable pour finaliser votre tenue. 

    Au-delà de l'importance de couvrir votre tête pour vous isoler du froid et de l'humidité l'hiver, le chapeau est aussi un essentiel de l'été pour vous protéger des rayons nocifs du soleil. Le chapeau permet également d'accessoiriser votre tenue vestimentaire et d'affirmer votre personnalité. 

    Nous proposons ainsi une grande variété de modèles, allant du trilby au fédora en passant par les melons, les hauts de forme, les cowboys ou encore les travellers aux couleurs gaies.

    Vous recherchez un chapeau intemporel et classique ? Nous vous conseillons le style Borsalino des années 30. Ce modèle a l'avantage de pouvoir être porté aussi bien au quotidien que pour les grandes occasions telles que les cérémonies.

    Si vous recherchez un chapeau plutôt chaud, optez de préférence pour un modèle en laine, feutre ou encore en cachemire pour les journées d'hiver. 
    Pour un couvre-chef plus léger, nous vous proposons le bob, classique pour vos activités estivales ou encore le chapeau en paille. Le véritable panama, très tendance, sera également très apprécié pour sa légereté.

    La maison Traclet propose de nombreux modèles avec un maximum d'informations, ce qui vous permettra de trouver et de choisir le chapeau qui remplira au mieux votre besoin. 

    Si vous ne trouvez pas le chapeau idéal, nous restons à votre écoute et nous essayerons de le trouver dans notre collection en boutique ou de vous le réaliser. 

    Découvrez : chapeau noir

    Trouvez le chapeau qu’il vous faut !

    Que vous soyez fan de classique ou avide de nouveautés, vous trouverez toujours un chapeau qui correspond à vos envies du moment, hiver comme été... 

    Le chapeau dans l’histoire - chapeau d’un jour, chapeau toujours…

    Si l’on se contentait de quelques feuilles pour couvrir sa tête du temps de la préhistoire, c’est en Egypte, sous l’antiquité, qu’apparurent les premiers chapeaux. Notamment le bonnet, qui différenciait les esclaves libérés de ceux qui ne l’étaient pas. Les chapeaux étaient plutôt portés par des hommes, les femmes et les enfants portaient quant à eux des coiffes.

    Le béret est bien plus ancien que l’on ne pourrait le penser. En effet, son nom serait d’origine gauloise (birrus), mais sa forme a évolué au fil du temps.  Cette toque de laine est devenue une spécialité du Béarn, un emblème national, qui fut élégamment porté par les civils comme par les militaires. Les caricatures tentant de diminuer l’attrait de ce couvre-chef n’ont pas réussi à l’éliminer du visuel. Il reste un véritable atout de charme qui se marie à merveille avec une grande majorité de vêtements. 

    La chapka, ce chapeau qui nous vient du froid polaire de Russie, (chapka signifie chapeau en Russe), serait en fait originaire de Mongolie. Il aurait été importé en Sibérie lors des invasions au moyen-âge. Symbole du pouvoir en Russie, une chapka est traditionnellement offerte aux dirigeants lors de leur prise de pouvoir. Autrefois exclusivement faites de fourrures naturelles, elles sont de nos jours également proposées en fourrure synthétique. Ce chapeau unisexe est très tendance depuis le début des années 2000.

    Au XIIIème siècle, le chapeau de feutre, essentiellement masculin, fait son apparition. Les femmes, quant à elles, portent des bonnets ou des coiffes en coton ou en lin. Les toques vont peu à peu disparaître au profit du chaperon. 

    Les chapeaux paille

    Le chapeau paille est fabriqué à partir du 14ème siècle, sa forme varie en fonction des époques. Généralement orné d’un ruban, sa taille et son tissage le différencie en fonction de son pays d’origine.

    D’abord utilisé par les fermiers pour se protéger du soleil grâce à ses larges bords, il devient un accessoire très prisé à partir du 19ème siècle. Les femmes aisées portaient un chapeau de jardin, orné de fleurs, de rubans et autres accessoires très personnels donnant des indications sur leur statut social.

    Les hommes portaient le fameux canotier cher à Fred Astaire ou Maurice Chevalier. Parmi les chapeaux paille les plus renommés nous retrouverons : le canotier, le panama et le chapeau capeline. 

    Le canotier

    Très estival, ce chapeau paille est apparu en 1880. Sa popularité est telle que ce chapeau, initialement porté par des hommes canotiers ou sportifs, se vulgarise chez les femmes pratiquant la chasse et l’équitation. Les célébrités du Music-hall en feront leur accessoire de prédilection. Même la grande Coco Chanel succombera au charme du canotier. Vedette des bords de Seine et des guinguettes, on le retrouvera notamment sur de nombreuses toiles dont, la plus illustre : « Le déjeuner des canotiers » d’Auguste Renoir.

    Le Panama 

    Originaire d’Equateur, ce sont les ouvriers en charge de la construction du canal de Panama qui le populariseront en Europe et aux Etats-Unis dès leur retour de mission. Le vrai panama sent la paille, il est facilement reconnaissable grâce à sa marque en forme de rosace sur le dessus de la calotte. C’est un chapeau unisexe.

    Le chapeau capeline 

    Le chapeau femme par essence. Au 14ème siècle, ses larges bords protégeaient les paysannes du soleil. A partir du 19ème siècle, il se transforme en variant les formes et les couleurs, ce qui lui vaut une place de choix auprès de la gente féminine. Il se décline en diverses matières : laine, feutre, paille, tissu ou sisal. 

    Au siècle dernier, la capeline devient le chouchou des célébrités et fait la une des tabloïds dans les années 70. Le chapeau capeline est l’accessoire féminin indémodable qui s’adapte à toutes les tendances, saisons et occasions confondues…

    Quand le 19ème siècle révolutionne le chapeau…

    Il faut donc attendre le 19ème siècle pour que le chapeau se féminise vraiment. Cantonné à un rôle exclusivement pratique pour les femmes, il devient à cette période un accessoire de mode qui permet de se mettre en valeur, de s’embellir et de définir son statut social. 

    Le 19ème siècle est aussi celui du haut-de-forme, chapeau melon, borsalino, Steston (chapeau cow-boy) et de la casquette.

    Le chapeau Haut-de-forme

    Originaire des Pays-Bas, les bourgeois du 15ème siècle arborent fièrement ce couvre-chef à bords plats et larges. Très tendance en Europe, il sera abandonné au 17ème et 18ème siècle avant de réapparaître lors de la révolution française. Il devient alors un chapeau unisexe, les femmes le portent très haut sur leurs chevelures. Son apogée se situe au 19ème siècle. En castor, soie ou feutre, il s’en vendait près de 7 millions par an, rien qu’en France, et autant en Europe. Il se porte aujourd’hui essentiellement lors de cérémonies ou dans l’univers du spectacle.

    Le chapeau melon ou « Derby » 

    Créé en 1850 à la demande d’un garde forestier anglais (James Coke), de nombreuses célébrités comme Laurel et Hardy ou Charlie Chaplin ne se séparaient jamais de leur chapeau melon. Il représentait, à cette époque, le summum de la modernité.

    Le borsalino

    Giuseppe Borsalino se forme à la prestigieuse chapellerie Berteil de Paris où il obtient le précieux titre de maître chapelier. Sa qualification en poche, il retourne en Italie ou il va créer le fameux chapeau qui portera son nom.

    Le Steston

    Créé par l’américain John B. Stetson en 1860, ce fils de chapelier atteint de la tuberculose alors qu’il tout juste 30 ans, décide de partir à la découverte de l’Ouest américain avant que la maladie ne l’emporte. C’est lors de ce voyage qu’il décide de créer ce chapeau de cow-boy, d’abord connu sous le nom de « Boss of the Plains ». Il devient très rapidement le symbole du Far West.

    La casquette

    Au début du 19ème siècle, elle est représentative de la classe ouvrière. Rapidement récupérée par les armées de France, d’Europe et d’Amérique, on la retrouve également au sein de nombreux corps de métier comme les chauffeurs, portiers, chefs de train et les métiers liés à la sécurité… 

    Elle devient populaire dans l’univers du sport, et s’invite dans les équipes de football, baseball, golf et de cyclisme où elle généralement portée à l’envers pour protéger la nuque du soleil. Sans oublier, bien entendu, la fameuse casquette béret, plus connue sous le nom de « Gavroche » ou casquette « Poulbot », autrefois portée par les gamins des rues. La casquette est aujourd’hui unisexe et plus que jamais tendance !

    Le chapeau après le XXème siècle… 

    Le 20ème siècle et ses années folles… C’est à cette époque qu’apparaissent les premiers chapeaux cloches, symboles de l’élégance au féminin, qui se marie parfaitement avec les coupes courtes. Il est à l’opposé des grands chapeaux femmes de l’époque, plutôt classiques. Cette tendance garçonne est typique des années 20 et de l’évolution de la mode féminine. 

    Le bob

    Il fait son apparition en 1924, aux Etats-Unis.  Bob est le diminutif de Robert, surnom qui était donné aux soldats américains qui portaient ce chapeau pendant la 2ème guerre mondiale en France. Dernièrement, les marques représentant la mode urbaine ont totalement revisité le bob pour en faire un chapeau très tendance

    La collection Brixton

    Une marque créée en 2004 par un trio californien empreint d’un mélange de culture musicale, surf et skate. Ils souhaitaient avant tout bousculer les codes avec des produits uniques, marqués par un style intemporel, alliant classique et modernité.